psychologue

Aller chez le psychologue : Aveu de faiblesse ou signe de maturité ?

Si l’on veut comparer la fréquence ou la tendance que nous avons aujourd’hui à consulter un spécialiste de la santé mentale, nous serions étonnés de voir à quel point l’on vit mal. Vivre mal veut tout simplement dire selon moi, que nous passons trop de temps à nous inquiéter, à stresser. Au moindre petit obstacle, c’est l’inquiétude. Sans pour autant dénigrer ou rabaisser toutes les personnes qui souffrent de maux comportementaux, je veux soulever juste la tendance de notre société actuelle. C’est donc dans ce souci de dénonciation, que je suis pour le fait de voir, quand on peut, un psychologue. Et pour les personnes qui me lisent en Belgique, j’ai le contact d’un très bon psychologue situé à forest qui peut, qui sait, vous venir en aide. Voir un psychologie ne doit plus être vu comme un moyen de lâcher prise, mais plutôt l’inverse.

 

psychologue

Pour quelles raisons faire des consultations régulières chez un psychologue ? Pourquoi est ce que l’on doit s’en remettre à un psychologue pour trouver de l’aide ?

Vaincre un moment de détresse, est une phase qui peut prendre du temps. Surtout, il faut de l’investissement personnel. Il faut le vouloir en quelque sorte. On ne peut pas venir en aide à une personne qui ne veut pas elle même s’aider, ou être aidée. Un psychologue vient donc en aide, à des personnes qui sont en grande difficulté mentale, psychique.
La nature de ces troubles est souvent variée, et relève de nombreuses choses. Un travail qui laisse place à du harcèlement, un traumatisme dans l’enfance dont on ne parvient pas à se débarrasser, les causes sont plurielles et diverses. Le psychologue fera son devoir d’aider son patient, à faire la paix avec lui même, et avancer, pour voir la vie sou un nouveau jour, sous de nouvelles auspices.