Dépression

Dépression ou faible estime de soi, qu’est-ce qui vient en premier?

L’estime de soi est, tout simplement, l’ensemble des sentiments que vous avez à propos de vous-même en l’occurrence si vous vous aimez ou non. De ce fait les spécialistes de ce domaine scientifique en l’occurrence la psychologie ont mené une étude pour comprendre ce qui pourrait être le facteur premier d’un état dépressif : est-ce le manque d’estime de soi et de confiance en soi qui conduirait à la dépression ? Ou alors c’est la dépression qui contribue à détruire l’estime de soi. De toutes les façons il est évident que si l’on ne s’aime pas, il est plus probable de sombrer dans un état de dépression. Si cela est votre cas ou celui d’un proche, vous pouvez trouver un thérapeute à Anderlecht et obtenir un rendez-vous sur psy-anderlecht.be.

Santé mentale

Des explications selon deux modèles scientifiques

Pour les chercheurs deux explications sont possibles. Tout d’abord les personnes qui ont une faible estime d’elles-mêmes risquent de faire une dépression : c’est le modèle de la vulnérabilité. Selon ce modèle, plus votre estime de soi est faible, plus il est probable que vous considérez que les événements de votre vie renforcent votre sentiment négatif de vous-même. Par exemple, une personne annule un rendez-vous avec vous, pour vous cela signifierait qu’elle l’a fait parce qu’elle ne veut pas être avec vous. Sans toutefois chercher à comprendre pourquoi le rendez-vous a été annulé, votre faible estime de soi vous pousse à déformer votre interprétation de cet événement de manière à confirmer votre sentiment de soi déjà défavorable.

La deuxième explication selon les chercheurs est plutôt l’effet opposé de la première. Ici la dépression serait le facteur qui détruit progressivement l’estime de soi : c’est le modèle de la cicatrice. Les sentiments de tristesse qui caractérisent vos humeurs quotidiennes finissent par user votre estime de soi, lui faisant subir des blessures qui ne se referment pas complètement. Si vous êtes déjà déprimé, le fait que quelqu’un annule un rendez-vous avec vous vous amène à vous interroger encore plus sur votre degré de sympathie.  Ainsi l’image que l’on a de soi à peur et souffre du rejet d’autrui.